casa-de-papel.jpg
  • 💗 Gros gros coup de coeur pour Casa de papel. La sĂ©rie se dĂ©roule en Espagne et raconte l’histoire d’un homme qui rĂ©unit une Ă©quipe improbable pour faire le casse de la banque nationale espagnole et reverser l’argent aux pauvres. Excellente maĂ®trise du suspens, sans ĂŞtre inutilement trop violente.

  • đź’— Manhunt una bomber fut l’autre bonne surprise de l’annĂ©e. BasĂ©e sur des faits rĂ©els, elle raconte la chasse Ă  l’homme d’un poseur de bombes et le dĂ©veloppement de nouvelles mĂ©thodes d’investigation empruntĂ©es Ă  la linguistique.

  • đź’— Bodyguard. Ne surtout pas penser au film des annĂ©es 90 avec Whitney Houston, ça n’a absolument rien Ă  voir. Ici, nous sommes Ă  Londres et suivons un garde du corps en charge de la protection de la Ministre de l’intĂ©rieur. Excellente gestion du suspens et rĂ©alisation impeccable.

  • Salvation fut une bonne surprise, mais Ă  prendre avec des pincettes. Le pitch: un asteroĂŻde tueur est dĂ©tectĂ©, l'humanitĂ© s'organise (ou pas) pour trouver des solutions. J'ai bien aimĂ© le rythme inspirĂ© de 24h. Un count-down haletant, avec des pĂ©ripĂ©ties parfois extravagantes en mode retournements de situation inattendus. Parfois trop toutefois.

  • Jack Ryan (Amazon Prime). BasĂ©e sur le caractère inventĂ© par Tom Clancy, la sĂ©rie raconte la lutte contre un terroriste fictif basĂ© en Syrie. C’est la première sĂ©rie produite par Amazon que je regarde et je l’ai trouvĂ©e assez convaincante.

  • Club de lĂ©gende Juventus (Netflix). J’ai bien aimĂ© cette sĂ©rie documentaire qui suit le club italien tout au long de la saison. Une plongĂ©e intĂ©ressante dans le sport professionnel, sur les terrains et en dehors, mais dont on sent toutefois l'image hyper contrĂ´lĂ©e.

  • Friends. Ce choix peut surprendre, mais j’ai revu tous les Ă©pisodes sur Netflix qui met Ă  disposition les 10 saisons. Je ne les avais plus revus depuis mon adolescence et je suis fascinĂ© de voir qu’ils ne sont pas si vieillots 20 ans après ni mĂŞme hors sujet. Je les trouve mĂŞme encore incroyablement pertinents bien qu’ils leur manquent la dimension digitale pour ĂŞtre actuelle. Ce qui m’a surpris aussi, c’est le regard nouveau que je porte sur la situation des diffĂ©rents protagonistes. Je ne les ai plus regardĂ©s avec la mĂŞme opinion.

  • Horn. Une sĂ©rie documentaire suisse Netflix, il fallait que je la regarde! Elle nous plonge dans le quotidien des sauveteurs basĂ©s Ă  Zermatt. J’ai trouvĂ© le premier Ă©pisode hallucinant, mais les suivants sont un peu rĂ©pĂ©titifs et il manque parfois un peu de modestie...

  • 13 novembre. Fluctuat nec Mergitur. Il faut s'accrocher pour regarder cette sĂ©rie constituĂ©e de tĂ©moignages des survivants des attentats du 13 novembre.

  • The 100. Une sĂ©rie pour ado que je regarde depuis quelques annĂ©es. Un scenario WTF basĂ© sur des livres sur ambiance de fin du monde. Bref, Ă  prendre avec des mĂ©ga pincettes et beaucoup de recul.

  • Manifest. Une sĂ©rie mystĂ©rieuse Ă  la “lost”. Un vol disparaĂ®t suite Ă  des intempĂ©ries en 2013 et rĂ©apparaĂ®t en 2018, 5 ans après. Les occupants du vol n’ont pas vieilli, mais pendant ce temps, le monde a Ă©volué…

  • Condor. Une sĂ©rie qui m’a surpris par son cĂ´tĂ© super dark. Terrorisme, CIA et algorithmes sur fond de choc des civilisations avec un Brendan Fraser (George de la jungle, la Momie) Ă©tonnant dans le rĂ´le de mĂ©chant.

Moyen

  • J’ai continuĂ© Ă  regarder Designated Survivor, mais je crains qu’on ne se dirige vers l’impasse. L’histoire Ă©volue peu et on sent qu’ils sont entrĂ©s dans un mode « je-tire-la-ficelle-jusqu-au-bout Â».

Ratée

  • House of cards saison 6. Grosse dĂ©ception pour la dernière saison de cette sĂ©rie que j’adorais. Autant j’aime beaucoup l’actrice Robin Wright et sa capacitĂ© Ă  jouer un personnage froid, autant la sĂ©rie ne fonctionne pas sans le dĂ©part (forcĂ©) de Kevin Spacey.

Abandon

  • The Walking Dead. Cette annĂ©e, je dĂ©croche dĂ©finitivement. Une sĂ©rie que j'aimais beaucoup mais qui a fini par me lasser. Il ne se passe plus rien et on ne comprend plus grand chose. Dommage.

  • Glow. J'ai tentĂ© de regarder Glow, une sĂ©rie de catcheuse amĂ©ricaine avec Alison Brie. J'ai dĂ©crochĂ© en cours de route, mais je reconnais une immersion assez convaincante dans les annĂ©es 70-80 et une histoire qui sort des sentiers battus.

Livres

  • đź’— Internet rend-il bĂŞte? de Nicholas Carr. Excellent livre que je ne saurais assez vous recommander. L’auteur dĂ©crit comment Internet transforme la sociĂ©tĂ© et nous avec comme nul autre mĂ©dia. Un coup de coeur.

  • đź’— L’opĂ©rateur, de Robert O’neil. Le soldat qui a tuĂ© Oussama Ben Laden revient sur sa carrière de Navy Seal dans ce livre qui m’a surpris en bien. Ce n’est pas tant l’opĂ©ration pour capturer « Jeronimo Â» dont il s’agit, mais la description du corps des Navy Seals, de la formation jusqu’au quotidien. Une plongĂ©e dans un monde Ă  mille lieues du mien.

  • đź’— Hhhhh. J’ai adorĂ© ce livre, tant sur le fonds que la forme. L’histoire (vraie) est passionnante et rythmĂ©e avec une maestria rarement atteinte.

  • What I know for sure, d’Oprah Winfrey. Je n’attendais pas grand chose de ce livre et je l’ai trouvĂ© plutĂ´t bon.  Des conseils teintĂ©s d'expĂ©riences vĂ©cues par une personnalitĂ© hors norme.

  • Total recall, d’Arnold Schwarzenegger. J’ai appris beaucoup de choses sur la vie d’Arnold, mais aussi certaines leçons de vie intĂ©ressantes. Bonne surprise.

  • SPQR. Livre retraçant l’histoire de Rome. Ça n’a pas Ă©tĂ© un coup de coeur, mais je ne dirais pas non plus que le livre est mauvais, loin de lĂ . Peut-ĂŞtre n’entre-t-il pas suffisamment dans les dĂ©tails des Ă©pisodes qui m’intĂ©ressent le plus.

  • Global Burnout. Tout le monde a ce mot Ă  la bouche, mais personne ne sait finalement vraiment de quoi il retourne. J’avais envie d’en savoir plus.

  • Le PrĂ©sident a disparu, Bill Clinton. Un thriller prĂ©sidentiel qui a su me captiver. Je n'en demandais pas plus. 

  • De mon canapĂ© Ă  la course Ă  pieds, de GrĂ©goire Chevignard. J’ai eu beaucoup de plaisir Ă  lire ce livre. Il faut aimer la course Ă  pieds, mais mĂŞme sans ça, on passe un très bon moment. 

  • Un appartement Ă  Paris, de Guillaume Musso. Première fois que je lisais cet auteur et j'ai beaucoup apprĂ©ciĂ© cette capacitĂ© Ă  nous captiver rapidement. L'histoire n'est pas tout Ă  fait celle que j'avais imaginĂ©, preuve que l'auteur a su me surprendre.

  • Des hommes sans femmes, Harumi Murakami. Pas un immense fan du style Murakami, mais j'ai quand mĂŞme lu cette collection de nouvelles... sans trop savoir quoi en retirer...

  • đź’— Ad Astra. Très bon manga qui raconte la deuxième guerre punique avec une Ă©tonnante prĂ©cision. Un coup de coeur

  • La Meilleure des vies. Un discours de J.K. Rowling sur son parcours et la manière dont elle s'est sortie de sa situation pour connaĂ®tre le succès avec la sĂ©rie de livres Harry Potter. Se lit rapidement.

  • L'alchimiste. L'un des livres les plus connus de Paulo Coehlo, mais pour autant pas un immense fan de ce livre.

Relectures

  • đź’— Goodbye Things, un an après, je relis ce livre et le trouve toujours aussi bon et pertinent. A lire d'urgence.

  • đź’— What I talk about when i talk about running. Je l'avais dĂ©jĂ  lu et l'ai relu avec plaisir cette annĂ©e. Un ouvrage sur la course Ă  pieds sur fond d'autobiographie de Murakami. Un style très diffĂ©rent des fictions de l'auteur.

  • đź’— Le Royaume d'Emmanuel Carrère. Toujours autant de plaisir Ă  relire ce pavĂ©. Une plongĂ©e aux tous dĂ©buts de la chrĂ©tientĂ©, Ă©crite avec brillo, mais aussi l'histoire d'une perte de foi.

Lectures abandonnées

  • Rainbow six de Tom Clancy. De loin pas la meilleure des fictions de l'auteur. J'ai abandonnĂ© après 200 pages.

  • Philosophie de la marche. Pourtant court, mais assez Ă©loignĂ© de ce que je pensais/espĂ©rais.

FILMS

searching.jpg

Chaque année passe et chaque année ça empire. Moi qui adorais le cinéma, ça me déprime de voir à quel niveau nous sommes tombés.

  • đź’— Mission impossible 6. J’ai adorĂ© ce nouvel Ă©pisode de la franchise. La scène des toilettes est particulièrement rĂ©ussie et Henry Cavill est convaincant dans son rĂ´le. Peut-ĂŞtre manque-t-il «la mission impossible» qu’on retrouve dans chaque Ă©pisode...

  • đź’— Le grand bain. J’ai adorĂ© cette comĂ©die française sans ambition mais pleine de sensibilitĂ© et d’humour. Le pitch: plusieurs quadras Ă  la dĂ©rive montent une Ă©quipe de natation synchronisĂ©e.

  • Avengers: infinity war. J’ai bien aimĂ© mĂŞme s’il s’agit ENCORE d’un film de superhĂ©ros, mais difficile de juger ce film sans avoir vu la suite qui promet bien des rebondissements.

  • All work all play. Documentaire intĂ©ressant sur l’industrie en plein boom de l’e-sport.

  • đź’— Searching. La bonne surprise. J'ai beaucoup aimĂ© la manière dont le film est tournĂ©, entièrement sur les outils digitaux que nous utilisons au quotidien, skype, gmail, facebook, facetime, etc. mais Ă©galement pour la justesse de ce que j'appelle la culture web. Les codes sont bien repris et utilisĂ©s Ă  bon escient. 

  • đź’— Jumanji. J'ai adorĂ©. Un reboot rĂ©ussi qui reprend le concept du film original en le remettant au goĂ»t du jour. Deux trois scènes d'anthologie, je dirais presqu'il est meilleur que le premier.

  • Ready Player One. J'avais beacoup aimĂ© le livre l'annĂ©e passĂ©. J'attendais donc avec impatience la version cinĂ©matographique. Je ne vous cache pas que j'ai Ă©tĂ© un peu déçu mĂŞme si je reconnais que le film est dans l'ensemble bien adaptĂ© et assez fidèle Ă  l'esprit du livre. La première quĂŞte est toutefois Ă  des annĂ©es lumières de celle imaginĂ©e dans le livre. Au-delĂ  de ça on passe un bon moment.

  • The Commuter. Un thriller mettant en scène Liam Neeson dans un train. Il a quelques heures pour se plier aux exigences d'une mystĂ©rieuse femme... Distrayant.

  • Le Jeu. ComĂ©die française que j’ai beaucoup aimĂ© autour d’une idĂ©e simple: lire Ă  haute voix tous les messages que nous recevons sur notre smartphone lors d’un repas d’amis. InĂ©vitablement, certains secrets inavouables sont rĂ©vĂ©lĂ©s.

Moyens

  • 22 miles. ScĂ©nario intĂ©ressant sur le papier mais je ne suis pas du tout entrĂ© dans le personnage de Mark Wahlberg. Insupportable du dĂ©but Ă  la fin.

  • Tomb Raider. Je n’ai pas dĂ©testĂ©, mais je n’ai pas adorĂ© non plus. Au moment oĂą j’écris ces lignes, je ne me rappelle plus de l’histoire, c’est dire…mais bizarrement j’en garde un souvenir pas si critique.

  • Horse Soldiers. Une mission de l'armĂ©e amĂ©ricaine dans une vallĂ©e afghane. RĂ©alisation impeccable mais scenario...

  • Criminal Squad. En vrai, je ne le trouve pas fameux, mais j'aime bien GĂ©rard Butler. Il y a des similaritĂ©s avec l'excellent Heat, sauf qu'on n'Ă©gale pas si facilement le maĂ®tre Michael Mann...

À éviter…

  • Jurassic World. RĂ©alisation impeccable mais scĂ©nario pathĂ©tique. Des dinosaures vendus aux enchères, un manoir et des crĂ©atures qui s’échappent...

  • Pacific Rim: Uprising. Plus grands, plus forts, plus violents... bref....

  • Autant Netflix produit d’excellentes sĂ©ries, autant leurs films ne sont tout simplement pas Ă  la hauteur. J’ai pourtant donner plusieurs chances, mais aucun n’a su me convaincre. Extinction, The clover field Paradox, How it ends….Il y avait des concepts, mais rĂ©alisations mĂ©diocres.

  • The Meg. Film de type « dents de la mer Â» testostĂ©ronĂ© Ă  destination de l’audience chinoise. Bref, une catastrophe.

  • Rampage. Une station spatiale effectuant des recherches scientifiques s’écrase sur la terre et relâche des produits provoquant des mutations gĂ©nĂ©tiques sur trois animaux...

  • Skyscrapper. Pfiou... que dire? La stratĂ©gie d'Hollywood pour aborder le marchĂ© chinois me laisse perplexe...