📸 Ma conversion à Fujifilm

J'ai commencé à faire de la photo en 2007, il y a un peu plus de 10 ans. Le tout premier appareil que j'ai acheté était un Canon EOS 400D avec objectif standard. Puis, j'ai investi quelques années plus tard dans un Canon EOS 7D avec acquisition progressive de divers objectifs. Quand vous faites le choix d'une marque, il est difficile d'en changer parce que vous avez en principe dépensé des centaines des francs dans un équipement qui n'est compatible qu'avec la même marque. J'ai donc longuement hésité avant de faire le grand saut...

J'avais repĂ©rĂ© le Fujifilm X-T2 dès sa sortie mais n'avais pas craquĂ©. Il a fallu plusieurs mois de rĂ©flexion et de vidĂ©os youtube pour me convaincre et je dois dire que je ne regrette pas un seul instant ce choix. L'argument majeur Ă  l'Ă©poque Ă©tait le poids nettement plus lĂ©ger que mon Canon EOS 7D. En voyage en particulier - moments pendant lesquels j'utilisais le plus mon appareil photo - je râlais sans arrĂŞt du poids de ce dernier, d'une lourdeur excessive. Je rĂ©flĂ©chissais Ă  deux fois avant de faire de la photo... Est-ce que prendre mon 7D valait vraiment la peine? (...) Quand on en arrive lĂ , le plaisir n'est plus au rendez-vous...

Les plus

Si le poids a été un argument massue, d'autres découvertes m'ont très rapidement conquis:

  • la qualitĂ© des optiques. Je n'ai jamais Ă©tĂ© capable d'obtenir des rĂ©sultats aussi nets avec une configuration Canon. Je n'ai pourtant pas suivi de cours ou de formation en passant Ă  Fuji.
  • la facilitĂ© d'utilisation des contrĂ´les. Les molettes sont toutes accessibles sur l'appareil, sans passer par l'interface digitale.  Ouverture sur l'objectif, Vitesse sur la droite de l'appareil.
  • le prix des objectifs. Plus raisonnables que sur Canon pour une qualitĂ© supĂ©rieure Ă  mon avis.
  • l'encombrement minimal.
  • la taille de l'appareil donne moins l'impression d'ĂŞtre un paparazzi. C'est apprĂ©ciable quand on fait de la street photography.
  • la possibilitĂ© de sĂ©lectionner le point d'autofocus avec un joystick (đź’“).

Les moins

  • la durĂ©e de vie des batteries. Si vous mitraillez, la batterie peut vite se vider. Je pars toujours avec plusieurs batteries pour ne pas ĂŞtre frustrĂ©.
  • un interrupteur qui a tendance Ă  s'allumer facilement si on ne prĂŞte pas attention. Ca m'est arrivĂ© Ă  quelques reprises en le rangeant dans mon sac. Alors si la batterie n'est dĂ©jĂ  pas terrible...ça ne fait que renforcer le problème.
  • un appareil très moyen pour la vidĂ©o en 4K. Je n'ai pas fait de tests mais il semble que l'appareil chauffe après 10 minutes seulement...

Pour terminer ce premier billet, j'aimerais préciser que je n'ai pas utilisé mon appareil dans toutes les conditions. Je pense notamment à la photo de sports ou de nature qui nécessite des téléobjectifs et des captures priorité à la vitesse dont je sais que ce n'est pas le fort des cameras mirrorless.