Films, séries et livres: ma sélection 2017

Les films à voir

zero-days-documentary.jpg
  • 💗 Zero days. Un documentaire qui raconte l’histoire du virus Stuxnet. Ou comment un malware cachait en réalité une arme pour stopper le programme nucléaire iranien. Et comment nous sommes passés près de la catastrophe. A voir absolument.
  • Dunkerque. Probablement le meilleur film de l’année, mais ce ne fut pas un coup de coeur. Réalisation impeccable, jeu subtile sur trois timelines différentes mêlées les unes aux autres. Scénario peut-être un peu faible.
  • Wonder woman. Je n’aime pas les films de superhéros. Il y en a tellement que je m’en suis lassé. Cela étant, ce film était rafraichissant voire même parfois amusant. Pas le film de l’année pour autant.
  • Le sens de la fête. Bon film français humoristique avec Bacri. Certaines blagues sont un peu téléphonées, mais on passe un bon moment.
  • What the Health. Documentaire un peu flippant sur la nutrition telle qu’elle est vécue aux Etats-Unis. Le film donne l’impression que quoi que l’on mange, on s’empoisonne. C’est en particulier le cas de la viande (rouge, blanche et poisson) mais également des produits laitiers. Du coup, parti pris pour une diète plus végétarienne, voire vegan. A replacer dans le contexte d’un régime standard américain. Le film démontre aussi comment l’industrie agroalimentaire finance des études médicales pour qu’elles aillent dans leurs sens.

Non notés

  • On sait qu’on atteint le fond quand Fast & Furious devient une franchise majeure d’Hollywood. J’ai malgré tout un affection pour ces films car ils échappent à la logique superhéros, cross-over etc. qui semblent devenir la nouvelle norme. On le voit avec les Avengers (Captain America, Iron Man, Hulk, Thor…), Starwars (Ep. VII, VIII, Rogue One), La Momie (Dr. Jekyl). Etonnamment, et un peu à la manière d’un James Bond, on aime retrouver les principaux héros.
  • Blade Runner 2049. Je ne le note pas car je n’ai pas aimé le film mais je lui reconnais quelques qualités: une réalisation impeccable, une esthétique intéressante et un respect du précédent épisode.

Les films à éviter

  • Alien Convenant. Le film raconte l’origine des Aliens. Egalement la suite du film Prometheus. Un film qui se veut une réflexion sur la création, ou comment l’IA ne pourra jamais surpasser l’homme (ou pas).
  • GeoStorm. Dommage, ce film de science-fiction avait du potentiel mais plus on avance dans le film, plus on décroche tellement c’est improbable. Alors que les catastrophes naturelles sont toujours plus violentes et fréquentes, une équipe parvient à créer un dispositif pour les neutraliser depuis l’espace. Jusqu’à ce que ce dispositif commence à disfonctionner…
  • Baby Driver. Je ne suis pas entré dans le film. Il raconte l’histoire d’un jeune conducteur surdoué mêlé à des braquages de banques.
  • John Wick chapter 2. J’avais bien aimé le premier épisode. Je n’ai pas aimé le second. Il tombe dans le piège de la surenchère.
  • Transformers the last Knight. Pitié.
  • Carbone. Dommage, le scenario promettait un polar à la française intéressant, mêlant développement durable, régulation européenne et escroquerie. Malheureusement, la réalisation laisse à désirer. Au final, Magimel passe 50% du temps à fumer ou boire de l’alcool fort dans une attitude de type, la vie ne m’a pas épargné.

Les séries à voir

designated-survivor.jpeg
  • Designated Survivor. En particulier la saison 1. Après un attentat dévastateur, les Etats-Unis se retrouvent sans pouvoir exécutif. Le “survivant désigné” - individu en charge de prendre le relais en cas de catastrophe - se retrouve à la tête du pays tout en gérant une menace fantôme. Saison 1 haletante, la saison 2 moins bonne (mais en cours de diffusion quand j’écris ces lignes).
  • 💗 Game of thrones, saison 7. Plusieurs choses à dire à ce sujet. Bon, évidemment, toujours autant de plaisir à retrouver cette série année après année. Cela étant, on remarque un changement de style notable. Le rythme est plus rapide et la logique de la série change légèrement. Là où précédemment, certains héros seraient morts, ils survivent désormais comme par miracle. De la même manière, les événements deviennent prévisibles ce qui n’était pas le cas auparavant.
  • House of cards, saison 5. J’ai bien aimé cette saison, surtout la fin qui annonçait une saison 6 mouvementée. Les récents événements ont chamboulé les plans de Netflix et signent probablement la fin de cette série. Dommage.

Les séries à éviter

  • The Walking Dead. J’émettais déjà certains doutes l’année passée. Ça se confirme encore cette année. La progression est extrêmement lente et compliquée à suivre.

Les livres à lire

good-bye-things.jpeg
  • 💗 Goodbye Things. J’ai adoré ce petit livre faisant l’apologie du minimalisme. L’auteur est un peu extrême et a réduit ses possessions au strict minimum. Cela étant, ses réflexions sont intéressantes et vont à contre courant de notre société. Un livre dans la veine de l’Art du rangement de Marie Kondo, mais agrémenté en plus d’une vraie critique de la société de consommation. Un coup de coeur.
  • 💗 L’art de la victoire. Ecrit par Phil Knight lui-même, ce livre raconte la fondation de Nike. J’ai adoré ce bouquin à plusieurs titres. J’y ai appris de nombreux éléments que j’ignorais sur la marque, mais c’est aussi un témoignage saisissant sur la démocratisation du sport, en particulier de la course à pieds. C’est aujourd’hui une évidence mais les pratiques sportives étaient loin d’être évidentes il y a à peine 50 ans. Enfin, c’est une bible pour toute personne qui souhaite devenir un entrepreneur, car 20 ans furent nécessaires pour faire de Nike un équipementier de rang mondial. Cerise sur le gâteau, le livre est très bien écrit et se dévore en quelques jours. Une très bonne surprise.
  • 💗 L’art de l’excellence. Tout jeune devrait lire ce livre. Mon résumé est disponible en ligne.
  • Tribus. Comment construire une communauté, expliqué par Seth Godin.
  • La Compagnie, le grand roman de la CIA. Un pavé qui date de plusieurs années et qui retrace les grands épisodes de la Guerre Froide. Un classique du roman d’espionnage.
  • Ecriture: mémoires d’un métier. Un incontournable pour tous ceux et toutes celles qui s’adonnent à l’écriture.
  • Ultra Marathon Man. Pour tous ceux et toutes celles qui aiment la course à pieds et les épreuves d’endurance.
  • Ready Player One. Livre que j’ai bien aimé mais que je ne conseillerai pas à tout le monde car très ancré dans la culture geek. Ready Player One nous plonge dans un futur proche dominé par la réalité virtuelle. Un riche inventeur lance une chasse au trésor pour récupérer son héritage.
  • 💗 Le syndrome du bien-être. Réflexions intéressantes autour du diktat du bien-être. Manger 5 fruits et légumes, bouger 30 minutes par jour au minimum, etc. En filigrane, une critique acerbe du néo-libéralisme qui encourage l’individu à repousser ses limites pour être toujours plus performant.
  • Boomerang. Un économiste voyage dans cinq pays pour se rendre compte des dégâts de la crise des subprimes. Analyses intéressantes mais certaines généralisations laissent parfois à désirer.

J’ai moins aimé

  • La disparition de Josef Mengele. Sujet intéressant — la fuite des Nazis en Amérique du Sud — mais très lourd et ça se sent dans chaque page. Pas une lecture légère.
  • Tools of Titans. Je ne l’ai pas terminé. Collections de trucs et astuces censées vous garantir la réussite. Manque de fond.
  • Origin. Le dernier Dan Brown oppose à nouveau les nouvelles technologies à la religion, une problématique déjà traitée dans Anges et Démons. Dans cet épisode, l’action se déroule en Espagne et joue habilement sur une menace fantôme tout en surfant sur les grands symboles de la culture mondiale. J’ai moins aimé qu’Anges et Démons, mais je reconnais que la vision présentée des nouvelles technologies est assez précise.